Dormir au sommet des arbres : 5 coins de paradis incontournables à louer

Source: https://moncoindevie.com/

 

Cabane, maisonnette ou bulle suspendue, les bâtiments construits au sommet des arbres ont la cote au Québec. Ces endroits ludiques et conviviaux sont souvent isolés de par leur positionnement en pleine nature… de quoi nous permettre de décrocher totalement!

Plusieurs seront heureux de savoir que la plupart des entreprises qui offrent la location de ces habitations ont à cœur l’environnement. Souvent, les matériaux de construction utilisés sont écologiques et la faune et la flore ont été préservées. Mais c’est loin d’être la seule bonne raison de s’y rendre.

La sphère miroir a de quoi nous dépayser! Photo : Instagram@capjaseux.

La sphère miroir a de quoi nous dépayser! Photo : [email protected]

1- Le Parc Aventures Cap Jaseux : rêvassez dans des bulles!

Sphère suspendue, dôme et maison dans les arbres, le Parc Aventures Cap Jaseux de Saint-Fulgence est doté de plusieurs bâtiments aussi épatants les uns que les autres. Mais on doit dire qu’on a un coup de cœur pour la sphère miroir qui semble tout droit sortie du futur! Malgré sa petitesse, elle peut accueillir 2 adultes et 2 enfants grâce à son mobilier modulable. Quant aux dômes, ils assurent un grand confort. Pour ce qui est des activités extérieures, le site se trouve tout près du majestueux Fjord du Saguenay. Via ferrata, parcours d’hébertisme, marche sportive… faites votre choix!

En plus de leur propre maison dans les arbres, les vacanciers ont accès à une salle commune chaleureuse. Photo : Instagram@kabania

En plus de leur propre maison dans les arbres, les vacanciers ont accès à une salle commune chaleureuse. Photo : [email protected]

2- Kabania : quand le moderne rencontre la nature

Si vous êtes du genre à aimer les décors douillets qui ont une touche de raffinement, même en mode chalet, l’entreprise Kabania (située à Notre-Dame-de-la-Merci) saura vous plaire. Une salle commune chaleureuse est accessible sur le site lorsque les mesures sanitaires le permettent. En plus des cabanes construites avec goût, l’endroit se trouve à seulement 30 minutes du Spa La Source Bains Nordiques qui vous procurera une détente extrême. À noter que le sentier de la forêt Ouareau est à proximité pour ceux et celles qui désirent faire le plein d’air frais en se dégourdissant les jambes.

Cette cabane a été construite de manière asymétrique pour instaurer un univers ludique. Photos : Instagram@lestoitsdumonde.

Cette cabane a été construite de manière asymétrique pour instaurer un univers ludique. Photos : [email protected]

3- Les toits du monde : une ambiance de conte fantastique

À 45 minutes du Mont-Tremblant est localisée la région méconnue et peu peuplée de Nominingue. Presque encore à l’état sauvage, Nominingue abrite une faune et une flore exceptionnelles. Afin de la faire découvrir à quelques chanceux, l’entreprise Les Toits du monde a créé des habitations qu’il est possible de louer. On trouve entre autres une maison de Hobbit et un tipi amérindien, mais aussi une cabane à 20 pieds de hauteur reliée à un pont suspendu. La maison les arbres a été conçue avec une asymétrie particulière : murs en pente, toiture courbée et fenêtres tordues. Un lieu enchanteur!

Les rêves s’annoncent merveilleux dans ce coins de paradis a louer! Photo : Instagram@canopee.lit.officiel.

Les rêves s’annoncent merveilleux dans ce coins de paradis a louer! Photo : [email protected]

4- Canopée lit : totalement inspirant

Que diriez-vous de vous aventurer en pleine nature en laissant à l’entrée de la forêt votre voiture afin de vous rendre à pied à votre chalet locatif? C’est ce qu’on vous propose chez Canopée Lit à Sacré-Cœur. Plusieurs petites habitations originales sont disponibles, telles que des maisonnettes avec toit ouvert et des bulles en hauteur ou au sol. Psst! L’endroit se situe à seulement 15 minutes de Tadoussac… profitez-en pour aller voir les baleines! Prenez aussi le temps de descendre au quai de L’Anse-de-Roche où vous pourrez marcher sur les berges et admirer le paysage.

Ici, on vit l’expérience à fond : il n’y a pas d’électricité ni d’eau courante. Photo : Instagram@refugesperches

Ici, on vit l’expérience à fond : il n’y a pas d’électricité ni d’eau courante. Photo : [email protected]

5- Les refuges perchés : tout en simplicité

À Mont-Tremblant se trouve un gite enchanteur qui propose des séjours en hauteur à ses clients grâce à une vingtaine de chalets perchés. Certains sont fabriqués sur le bord d’une falaise pour une architecture encore plus impressionnante. Sur l’un de vos balcons perchés, vous aurez une vue imprenable sur le lac. Vous pourrez même y faire du canot. Attention! Ces maisonnettes sont sans eau courante ni électricité, ce qui permet de vivre un dépaysement total.

Pour se changer complètement les idées, rien de mieux que de passer quelques jours dans ces coins de paradis a louer. Nul besoin de sortir du Québec pour être époustouflé!

 

Article original

Acheter une nouvelle résidence avant d’avoir vendu sa maison, est-ce une bonne idée?

Source: https://www.journaldemontreal.com/

 

Vaut-il mieux vendre avant d’acheter, ou faire l’inverse et acheter avant de vendre ?

C’est une question que m’a récemment posée une lectrice, qui souhaite vendre son condo pour acheter une maison.

La réponse à cette question peut prendre plusieurs tournures, dépendamment des moyens financiers dont dispose notre lectrice.

Elle a des liquidités

Supposons que le compte en banque de la dame est suffisamment garni pour qu’elle puisse verser la mise de fonds requise à l’achat de sa nouvelle maison. Elle a même un petit extra pour payer les frais de départ, tels que les honoraires du notaire et les droits de mutation.

Dans ce cas, rien ne l’empêche d’acheter sa maison sans vendre son condo dans l’immédiat. Elle pourra le revendre une fois qu’elle sera bien installée dans sa nouvelle demeure.

Par contre, si elle n’a pas terminé de payer l’hypothèque de son condo, cela pourrait faire baisser la limite du prêt consenti par son prêteur hypothécaire. En effet, la banque considérera le paiement des deux hypothèques dans le calcul, ce qui inévitablement réduira sa capacité de paiement.

Elle n’a pas de liquidités

L’option citée ci-haut suppose que la dame a des liquidités. Or, peut-être qu’elle n’a pas suffisamment de liquidités, ou peut-être qu’elle ne souhaite pas liquider ses actifs, par exemple des placements boursiers qui lui procurent un bon rendement annuel.

Dans ce cas, notre lectrice possède d’autres cartes dans son jeu.

En vendant son condo, elle pourrait négocier la date de vente de façon à se laisser suffisamment de temps pour acheter sa nouvelle maison.

Elle pourrait aussi rendre son offre d’achat conditionnelle à la vente de sa propriété actuelle.

Cette technique pourrait fonctionner dans un marché équilibré, mais pourrait aussi lui nuire dans un marché de vendeurs, où plusieurs acheteurs se disputent la même maison, comme cela arrive fréquemment ces temps-ci dans plusieurs régions du Québec.

Dans un tel cas, le vendeur qui reçoit plusieurs offres risque de favoriser celle assortie du moins de conditions possible.

Pour se préparer à cette éventualité, notre lectrice pourrait alors opter pour un prêt-pont, également appelé prêt-relais. La banque pourrait ainsi lui prêter une avance partielle pour l’achat de sa nouvelle maison, qu’elle pourra rembourser à la vente de son condo.

Toutefois, pour être admissible au prêt-pont, elle devra faire affaire avec la même banque pour le financement hypothécaire de sa nouvelle maison. De plus, elle devra obtenir une promesse d’achat pour son condo actuel.

Louer son condo

Si elle est en mesure de payer de ses poches la mise de fonds de sa nouvelle maison sans revendre son condo, notre lectrice pourrait le conserver puis le mettre en location. Ce pourrait être pour de la location sur le long terme ou encore à court terme (Airbnb), si la Ville ou l’arrondissement le permet.

Cette option est intéressante, puisque les revenus de location pourraient payer l’hypothèque restante de son condo, et peut-être même lui procurer un revenu supplémentaire.

Et en optant pour cette stratégie, la dame pourrait même réhypothéquer son condo pour acheter la maison, à condition qu’elle gagne de suffisamment bons revenus et que sa cote de crédit soit suffisamment élevée pour se qualifier pour une nouvelle hypothèque auprès de la banque.

CONSEILS

  • Une des premières étapes à l’achat d’une maison devrait être d’obtenir une préapprobation hypothécaire.
  • Un prêt-pont peut être utile si vous souhaitez rénover votre nouvelle maison avant d’y emménager.
  • Avant de louer une propriété, assurez-vous de faire de bons calculs de rentabilité afin de valider que ça en vaut la peine.

Article original

Des tests à la douzaine pour votre maison

Source: https://www.journaldemontreal.com/

 

Vous avez trouvé la maison de vos rêves et vous avez décidé de faire inspecter votre maison? Cependant, vous pensez que l’inspecteur exagère et qu’il veut se protéger en vous demandant de faire plusieurs analyses d’expert non incluses dans son rapport. Que faire?

Il faut comprendre en tout premier que l’inspecteur est un très bon généraliste du bâtiment et n’est pas souvent spécialisé dans un domaine spécifique. L’inspection faite en est une visuelle et non destructrice. Il n’ouvrira pas les murs pour voir d’où provient l’infiltration d’eau. Il vaut toujours mieux trouver les problèmes avant de signer chez le notaire qu’après, tellement plus facile à négocier! Il existe plusieurs tests qu’un inspecteur peut recommander dépendamment de ce qu’il trouve suspect :

Test d’air

1• Les moisissures sont responsables de plusieurs problèmes respiratoires lorsqu’elles sont à l’intérieur d’un bâtiment. Elles sont souvent à l’abri des regards. Plusieurs autres contaminants peuvent affecter la qualité de l’air. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas.

Test de pyrite

2• La pyrite est très présente dans la région de Montréal et dépend du type de remblais utilisé sous la dalle de béton. La pierre se gonfle faisant éclater la dalle de béton sous l’effet de l’humidité et de l’oxygène.

Test de qualité de l’eau

3• Pourquoi tester l’eau? Il faut effectuer des tests pour s’assurer que l’eau du puits est d’excellente qualité, même si elle est bonne au goût. Envoyez vous-même le test; ne le laissez pas au vendeur, vous comprenez?

Test fosse septique (champ d’épuration)

4• En ville, pas de problème, mais en campagne, il faut s’assurer du bon fonctionnement du système, car une fosse septique peut coûter plusieurs milliers de dollars à remplacer.

Test environnemental

5• Certaines banques vont exiger des tests environnementaux avant d’autoriser le financement. Vous devrez alors embaucher un expert qui effectuera des analyses du sol et des eaux souterraines s’assurant qu’il n’y a pas eu de contamination, par du pétrole par exemple.

Test de contamination par l’amiante

6• On retrouve l’amiante le plus souvent dans l’isolation appelée vermiculite encore utilisée dans 200 000 maisons au Canada. Décontaminer un grenier avec les experts habillés en peut coûter de 10 000 $ à 12 000 $. Encore ici, un test est recommandé.

Test de thermographie

7• La thermographie permet de détecter les pertes de chaleur d’une maison en utilisant une imagerie thermique.

Test foyer

8• Un expert peut certifier un foyer ou poêle à bois avec la certification WETT (Wood Energy Technology Transfer).

Test d’infiltrométrie

9• Ce test sert à faire une évaluation énergétique de votre immeuble. Il consiste à mettre sous pression négative la maison avec l’aide d’un immense ventilateur pour détecter les fuites d’air.

Test de fumée

10• Un test très peu connu que je viens d’utiliser pour trouver un problème de plomberie dans un de mes immeubles. Il consiste à introduire de la fumée dans les systèmes d’évacuation des eaux pour ainsi détecter les fuites.

Test de radon

11• Le radon est un gaz provenant d’uranium contenu dans le sol qui, avec le temps, s’est gazéifié et infiltré à l’intérieur du bâtiment. Ce gaz est incolore et difficile à détecter et d’après Santé Canada est la cause de 16 % des cancers du poumon au Canada.

Test de caméra drain français

12• Un test qui sert à vérifier si votre drain français autour de la maison est bouché ou endommagé, prévenant ainsi les infiltrations d’eau au sous-sol.

♦ Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ. Son entreprise de formation et de coaching pour investisseurs en immobilier – Immofacile.ca – peut percevoir des honoraires liés à la formation et aux soirées de conférences mensuelles.

 

Tout savoir sur les foyers

Source:www.centris.ca

Bien des acheteurs recherchent une propriété avec un foyer, que ce soit pour le confort procuré lors des froides soirées d’hiver, pour l’ambiance chaleureuse et feutrée créée par le feu qui crépite ou simplement en cas d’urgence lors d’une panne d’électricité. Peu importe la raison, une demeure avec un foyer voit sa valeur augmenter, en autant que le foyer soit conforme aux exigences des assureurs et aux considérations écologiques de la municipalité.

Le coût d’achat et d’installation des différents types de foyer oscillent entre 200 $ et 15 000 $. Il faut également prévoir un budget annuel pour l’entretien ainsi que l’approvisionnement en combustible.

Foyer à bois

Les nouveaux modèles répondent aux normes environnementales plus sévères. Il est même possible de se procurer des bûches écologiques. Pour l’ambiance et l’efficacité, le foyer à bois a toujours la cote.

Avantages

  • Installation facile qui peut être faite soi-même
  • Faible coût de combustible
  • Charme vintage incontournable

Inconvénients

  • Utilisation des services d’un ramoneur pour l’inspection et l’entretien de la cheminée, la fréquence dépend de l’utilisation
  • Forte émission de particules des modèles plus anciens
  • Validation de la réglementation à la municipalité (la ville de Montréal a des normes très strictes à cet effet)

Foyer à gaz naturel ou à propane

De plus en plus populaire, ce type de foyer ne nécessite pas de cheminée, mais plutôt un tuyau d’évacuation ou un évent pour évacuer les gaz de combustion. Trois variantes sont disponibles sur le marché, soient le foyer encastrable pouvant s’insérer à l’emplacement d’un foyer à bois par exemple, le foyer à dégagement nul qui peut être encavé dans un mur intérieur ou extérieur, ainsi que le foyer autonome dont tous les côtés peuvent être exposés et qui ressemble au foyer à bois.

Avantages

  • Possibilité de le raccorder au réseau de distribution de gaz naturel existant ou à une bonbonne extérieure de propane
  • Facile d’emploi, s’allumant et s’éteignant en un seul clic
  • Chaleur constante et instantanée
  • Programmation offerte pour démarrage automatique
  • Aucun ramonage nécessaire
  • Sans fumée

Inconvénients

  • Absence de l’odeur de bois et du crépitement
  • Prix du combustible plus élevé que le bois
  • Sources d’énergie non renouvelables avec émission de gaz à effet de serre

Foyer électrique

Créé de jeux de lumières qui imitent une flamme rougeoyante en mouvement, le foyer électrique génère moins de chaleur que les foyers à bois ou à gaz, mais l’ambiance est tout de même au rendez-vous. Il s’agit d’une option intéressante lorsqu’il est impossible d’installer un autre type de foyer.

Avantages

  • Entretien quasi inexistant
  • Ampoules à DEL avec durée de vie supérieure aux anciens modèles
  • Aucun combustible nécessaire
  • Absence d’émanation nocive donc pas besoin de cheminée ou de tuyau d’évacuation
  • L’appareil le plus écoresponsable sur le marché
  • Aucune influence sur l’assurance habitation
  • Pas de réglementation en vigueur dans les municipalités

Inconvénients

  • Peu de chaleur dégagée
  • Préférable pour les petites pièces uniquement
  • Irréalisme possible de la flamme
  • Non-fonctionnel en cas de panne d’électricité

Foyer à granules

Fonctionnant avec des résidus de bois secs compressés, le foyer à granules procure une chaleur constante de longue durée plus efficace que le foyer à bois. Les granules sont versés dans un réservoir qui approvisionnera le foyer sans manipulation nécessaire jusqu’à environ 24 heures.

Avantages

  • Dégagement jusqu’à 45 000 BTU
  • Maintien de la chaleur
  • Combustible efficace énergétiquement et moins polluantes qu’un foyer à bois
  • Rangement facile du combustible
  • Température contrôlée et constante grâce à un thermostat

Inconvénients

  • Système de ventilation souvent très bruyant et fonctionnant à l’électricité
  • Consommation d’une grande quantité de granules
  • Entretien assidu du foyer et de la cheminée, ainsi que vérification des composantes selon le rythme d’utilisation
  • Installation par un spécialiste
  • Combustion de beaucoup de granules pour obtenir une belle flamme

 

 

Article original

Immobilier: ventes et prix en hausse à Montréal et à Québec

Source: https://www.ledevoir.com/

 

Un marché qui continue de battre des records de croissance au chapitre des ventes et des prix, qui ne montrent aucun signe d’essoufflement dans leur ascension : en pleine deuxième vague de la pandémie, Montréal a connu un niveau d’activité hors du commun en octobre, a indiqué mardi l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

La grande région métropolitaine a observé un bond de 37 % des ventes résidentielles au cours du mois par rapport à l’an dernier, une effervescence accompagnée par une hausse de 16 % du prix médian des copropriétés (à 323 000 $) et de 21 % de celui des maisons unifamiliales (à 430 000 $). Le délai de vente est quant à lui en chute libre et tourne autour d’une quarantaine de jours à peine.

Pendant ce temps, à Québec, l’APCIQ a recensé une explosion de 45 % des ventes globales et une augmentation de 6 % du prix médian des maisons unifamiliales (à 278 000 $), comparativement à une baisse de prix de 3 % dans la catégorie des copropriétés (à 197 000 $). Dans les deux villes, le nombre d’inscriptions était en nette baisse par rapport à l’an dernier.

« Au cours des mois de juin à août, c’était un phénomène de rattrapage essentiellement. Il y avait de la demande latente qui s’est exprimée », a dit en entrevue Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché à l’APCIQ.

« Ce que l’on observe, c’est plus que ça. Il y a vraiment un engouement pour l’immobilier, du fait que les ménages prennent conscience de l’importance d’avoir un chez-soi qui est adapté à leurs besoins », a-t-il ajouté en évoquant notamment les effets du télétravail.

C’est sans compter les mieux nantis qui ont pu être tentés d’acquérir une résidence secondaire, selon M. Brant, ou encore les gens qui ont décidé de quitter les zones urbaines « pour aller chercher des espaces moins chers à l’extérieur des villes, ce qui est plus facile à faire, car les moyens technologiques permettent maintenant de travailler à distance ». Ces dynamiques s’expriment évidemment dans un contexte de faibles taux hypothécaires.

Mentionnons notamment une hausse des ventes de 63 % à Vaudreuil-Soulanges, de 52 % sur la Rive-Nord. Dans la région de Québec, la Rive-Sud a vu les ventes bondir de 66 %, comparativement à 49 % dans la périphérie nord et 40 % dans l’agglomération de la ville.

Combien de temps durera la situation actuelle ? Tant que les programmes de soutien financier aux particuliers et aux entreprises seront en vigueur et que les reports de paiements auprès des institutions seront possibles, « l’activité du marché va quand même être soutenue », a dit M. Brant. Il pourrait y avoir une correction des prix l’an prochain, mais elle sera « modérée ».

Ces données surviennent un mois et demi après que la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) eut indiqué qu’elle surveille des signes de surchauffe potentiellement à Montréal et à Québec.

L’organisation mentionnait alors les conséquences d’un faible niveau d’inscriptions comparativement à une forte demande. Seulement pour la région montréalaise, les prix moyens au deuxième trimestre étaient en hausse de près de 12 % sur l’année dernière, du jamais vu en 15 ans.