Tout savoir sur les foyers

Source:www.centris.ca

Bien des acheteurs recherchent une propriété avec un foyer, que ce soit pour le confort procuré lors des froides soirées d’hiver, pour l’ambiance chaleureuse et feutrée créée par le feu qui crépite ou simplement en cas d’urgence lors d’une panne d’électricité. Peu importe la raison, une demeure avec un foyer voit sa valeur augmenter, en autant que le foyer soit conforme aux exigences des assureurs et aux considérations écologiques de la municipalité.

Le coût d’achat et d’installation des différents types de foyer oscillent entre 200 $ et 15 000 $. Il faut également prévoir un budget annuel pour l’entretien ainsi que l’approvisionnement en combustible.

Foyer à bois

Les nouveaux modèles répondent aux normes environnementales plus sévères. Il est même possible de se procurer des bûches écologiques. Pour l’ambiance et l’efficacité, le foyer à bois a toujours la cote.

Avantages

  • Installation facile qui peut être faite soi-même
  • Faible coût de combustible
  • Charme vintage incontournable

Inconvénients

  • Utilisation des services d’un ramoneur pour l’inspection et l’entretien de la cheminée, la fréquence dépend de l’utilisation
  • Forte émission de particules des modèles plus anciens
  • Validation de la réglementation à la municipalité (la ville de Montréal a des normes très strictes à cet effet)

Foyer à gaz naturel ou à propane

De plus en plus populaire, ce type de foyer ne nécessite pas de cheminée, mais plutôt un tuyau d’évacuation ou un évent pour évacuer les gaz de combustion. Trois variantes sont disponibles sur le marché, soient le foyer encastrable pouvant s’insérer à l’emplacement d’un foyer à bois par exemple, le foyer à dégagement nul qui peut être encavé dans un mur intérieur ou extérieur, ainsi que le foyer autonome dont tous les côtés peuvent être exposés et qui ressemble au foyer à bois.

Avantages

  • Possibilité de le raccorder au réseau de distribution de gaz naturel existant ou à une bonbonne extérieure de propane
  • Facile d’emploi, s’allumant et s’éteignant en un seul clic
  • Chaleur constante et instantanée
  • Programmation offerte pour démarrage automatique
  • Aucun ramonage nécessaire
  • Sans fumée

Inconvénients

  • Absence de l’odeur de bois et du crépitement
  • Prix du combustible plus élevé que le bois
  • Sources d’énergie non renouvelables avec émission de gaz à effet de serre

Foyer électrique

Créé de jeux de lumières qui imitent une flamme rougeoyante en mouvement, le foyer électrique génère moins de chaleur que les foyers à bois ou à gaz, mais l’ambiance est tout de même au rendez-vous. Il s’agit d’une option intéressante lorsqu’il est impossible d’installer un autre type de foyer.

Avantages

  • Entretien quasi inexistant
  • Ampoules à DEL avec durée de vie supérieure aux anciens modèles
  • Aucun combustible nécessaire
  • Absence d’émanation nocive donc pas besoin de cheminée ou de tuyau d’évacuation
  • L’appareil le plus écoresponsable sur le marché
  • Aucune influence sur l’assurance habitation
  • Pas de réglementation en vigueur dans les municipalités

Inconvénients

  • Peu de chaleur dégagée
  • Préférable pour les petites pièces uniquement
  • Irréalisme possible de la flamme
  • Non-fonctionnel en cas de panne d’électricité

Foyer à granules

Fonctionnant avec des résidus de bois secs compressés, le foyer à granules procure une chaleur constante de longue durée plus efficace que le foyer à bois. Les granules sont versés dans un réservoir qui approvisionnera le foyer sans manipulation nécessaire jusqu’à environ 24 heures.

Avantages

  • Dégagement jusqu’à 45 000 BTU
  • Maintien de la chaleur
  • Combustible efficace énergétiquement et moins polluantes qu’un foyer à bois
  • Rangement facile du combustible
  • Température contrôlée et constante grâce à un thermostat

Inconvénients

  • Système de ventilation souvent très bruyant et fonctionnant à l’électricité
  • Consommation d’une grande quantité de granules
  • Entretien assidu du foyer et de la cheminée, ainsi que vérification des composantes selon le rythme d’utilisation
  • Installation par un spécialiste
  • Combustion de beaucoup de granules pour obtenir une belle flamme

 

 

Article original

Préparez votre cour pour l’été

Source: https://www.centri.ca

Lorsque le soleil commence à réchauffer nos journées, passer quelques heures dans notre cour bien aménagée est des plus agréables.

L’heure est venue de dépoussiérer nos meubles et de faire revivre nos parterres pour être fins prêts pour l’été. Voici quelques astuces par où commencer.

Terrasse

Après avoir passé l’hiver sous la neige, votre patio aura besoin que vous lui redonniez un petit coup de neuf. Pour cela, nettoyez-le avec une laveuse à pression, à louer à la quincaillerie. Si votre terrasse est faite en bois mou comme du cèdre, utilisez la basse pression seulement. Ensuite, s’il manque de teinture à certaines places, appliquez-en une autre couche.

Pelouse et couvre-sols

Si vous démarrez une nouvelle pelouse, choisissez de bonnes semences, adaptées à votre région, et faites analyser votre sol pour ajuster les nutriments ou le PH. Renforcez vos semences avec des éléments nutritifs et mettez-les en terre avec un semoir, louable dans un centre de jardinage. N’ayez pas peur d’arroser amplement. Enfin, appliquez une fine couche de terre partout pour protéger les graines contre les animaux. Pour plus de détails, voir nos 6 conseils pour l’ensemencement d’un terrain.

Si votre pelouse est déjà bien établie, il suffit de l’entretenir. Vérifiez d’abord si le sol est trop compacté et, si tel est le cas, utilisez un aérateur. Étendez uniformément à l’aide d’un râteau de la terre à jardin avec du fertilisant. Là où le gazon est clairsemé, réensemencez puis arrosez.

Dans les zones ombragées, plantez des couvre-sols pour former un beau tapis de plantes vivantes.

Plates-bandes

Afin que votre parterre vous offre un magnifique décor coloré, soyez aux petits soins avec lui. Arrachez les mauvaises herbes, bêchez pour ameublir le sol, ajoutez de la terre à jardin enrichie, puis remettez du paillis. Si vous trouvez que vos plates-bandes manquent d’éclat, ajoutez quelques annuelles.

Mobilier

Ressortez votre mobilier et nettoyez-le correctement. Notez qu’il existe plusieurs produits de nettoyage, selon les matériaux de vos meubles. Appliquez ensuite un aérosol de protection adapté pour les préserver. Pour en savoir plus, parcourez nos 7 conseils pour l’entretien de votre mobilier de jardin.

Barbecue

Si vous possédez un barbecue, une vérification printanière est de rigueur. Commencez par retirer les grilles et brûleurs et à les nettoyer à l’eau tiède et au savon doux. Pour l’extérieur, frottez-le doucement avec une éponge pour ne pas abimer le fini. Enfin, examinez les raccords du barbecue avec la bonbonne pour repérer tout signe de détérioration, comme de la corrosion. Consultez les directives du fabriquant pour connaître les spécifications propres à votre modèle.

Moustiquaire

Pour une moustiquaire déchirée, quelques solutions s’offrent à vous. Si le trou est petit, ralignez les fils brisés et appliquez du vernis à ongles transparent pour le colmater.

Si le trou est moyen et que vous avez une autre moustiquaire en surplus, découpez un rectangle dans cette dernière. Déposez-le sur la déchirure et, avec une petite pince, repliez les fils sur le rebord pour le fixer à la moustiquaire. Mettez du vernis.

Pour un remplacement complet, retirez la languette de vinyle du cadre d’aluminium avec un tournevis et des pinces, puis enlevez le vieux grillage. Déroulez la nouvelle moustiquaire au-dessus du cadrage et découpez-la pour qu’elle en dépasse légèrement. Replacez la languette dans les rainures avec un tournevis ou un rouleau à languette. Commencez par un coin en vous assurant que le grillage est bien tendu. Coupez les excédents.

Ambiance

Pour terminer, vous pouvez bonifier l’ambiance de votre cour en y ajoutant une guirlande de lumières ou des cloisons pour plus d’intimité.

 

Article Original

Évitez la formation de digues de glace sur votre toit cet hiver

Source: https://www.sonnet.ca

Attraper des flocons de neige sur sa langue, prendre un chocolat chaud près du foyer ou enfiler un chandail « quétaine » des fêtes. Qui n’aime pas les hivers canadiens? Eh bien, votre toit n’en raffole probablement pas en raison des dangers potentiels comme l’effondrement et les digues de glace.

Qu’est-ce qu’une digue de glace et comment se forment-elles?

Une digue de glace est une accumulation de glace qui se forme sur l’avant-toit. Les digues de glace se produisent lorsque la chaleur accumulée dans le grenier réchauffe le toit et fait fondre la neige. La neige fondue s’écoule le long de l’avant-toit froid et gèle, formant ainsi une digue qui empêche l’écoulement adéquat. Les digues de glace sont une des causes les plus fréquentes de pertes d’énergie et de dommages aux toits pouvant entraîner des fuites dans les murs, les plafonds et les greniers. Le surplus d’eau peut également causer de la pourriture et affaiblir votre toit, ce qui risque de causer un effondrement.

  • 1. L’isolation inadéquate cause une perte de chaleur par le toit
  • 2. La chaleur du toit fait fondre la neige
  • 3. Accumulation d’eau
  • 4. Des digues de glace se forment sur l’avant-toit plus froid
  • 5. Dommages d’eau

Comment puis-je prévenir la formation de digues de glace?

L’essentiel est de s’assurer que la température de votre toit ne dépasse pas 0 °C l’hiver. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour garder votre toit au frais et éviter la formation de digues de glace :

  • Faites appel à un entrepreneur en toiture pour vérifier si votre grenier est bien isolé et ventilé. Vous pouvez repérer les endroits problématiques en déterminant les zones de votre toit qui fondent en premier et regarder ce qui se trouve en dessous pour y ajouter de l’isolation ou améliorer la ventilation.
  • Assurez-vous qu’il n’y a pas trop d’accumulation de neige sur votre toit. Vous pouvez utiliser un râteau spécial pour enlever la neige ou faire appel aux services d’un professionnel pour faire déneiger votre toit en toute sécurité (il s’agit probablement de la meilleure solution). Apprenez-en plus à ce sujet dans notre billet de blogue sur la prévention de l’effondrement de votre toit l’hiver.
  • Scellez toute fuite d’air provenant de votre toit — une fois de plus, un entrepreneur en toiture peut vous aider à trouver et à réparer les fuites d’air.

Comment puis-je me débarrasser d’une digue de glace?

La façon la plus sécuritaire et la plus efficace d’enlever une digue de glace et d’en confier la tâche à un professionnel en toiture. Il saura comment retirer la digue de glace sans endommager vos bardeaux ou vos gouttières. De plus, vous ne risquerez pas de tomber et de vous blesser.

Article original